30 mars 2011

Mélanie Vincelette, Polynie, lu par Daniel

Paris, Robert Laffont, 2011, 211 p.  "Polynie" endosse les apparences d'un roman policier, avec un cadavre mis en scène dès les premières pages. Mais l'auteur part de cette base pour faire voyager son lecteur dans des domaines très différents qui font réfléchir - avant tout les relations avec ces personnes proches qu'on croit connaître; mais est-ce vraiment le cas? En arrière-plan, se dessine par ailleurs les questions des relations internationales, des liens entre Inuit et Canadiens, des... [Lire la suite]
Posté par confrerie2010 à 23:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 mars 2011

J. Heska, Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir, lu par Daniel

Paris/Montréal, Transit, 2011, 217 p.  Sous la forme d'un journal, l'auteur dépeint la destinée et la transformation de Jérôme, informaticien gauche et introverti: de "gentil" à l'état pur, donc de carpette, il devient un bonhomme qui a la place qu'il mérite dans sa vie. Une leçon de vie qui a des apparences superficielles, mais qui invite le lecteur à réfléchir, à boucher les trous au besoin, et à penser à sa propre condition: n'est-il pas le gentil ou l'"antipathe" de quelqu'un? Sympa et plus profond... [Lire la suite]
Posté par confrerie2010 à 22:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mars 2011

Marine Lefèvre, Le soutien américain à la Francophonie, lu par Daniel

Paris, Sciences Po Les Presses, 2010, 269 p.  Une étude originale, tirée d'une thèse de doctorat, sur un phénomène apparemment inattendu et en tout cas méconnu: l'aide apportée par les Etats-Unis à la Francophonie institutionnelle et les enjeux africains qu'elle recèle dans les années 1960/70. L'auteur multiplie les approches diverses afin de dépeindre, de manière nuancée et richement étayée par de nombreux documents, un soutien étonnant mais - on le comprend au fil des pages - plutôt logique... [Lire la suite]
Posté par confrerie2010 à 22:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 mars 2011

Stéphanie des Horts, La scandaleuse Histoire de Penny Parker-Jones, lu par Bruno

Éd. Ramsay, 251 p. Toute l’histoire se résume au titre de ce roman. Penny Parker-Jones est une sexy, naïve et scandaleuse poule de luxe dans l’Angleterre pudibonde des années 60. "Protégée" par un brillant médecin ayant ses entrées dans la bonne société londonienne, la jeune femme tombe dans les bras de quelques aristocrates en mal de divertissements, d’un peu fréquentable espion soviétique (nous sommes en pleine guerre froide) et d’un improbable malfrat jamaïcain. Le scandale éclate lorsque la presse apprend que Penny Parker-Jones a... [Lire la suite]
Posté par confrerie2010 à 20:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mars 2011

Serge Quadruppani, Au fond de l'oeil du chat, lu par Daniel

Paris, Métailié, 2006, 171 p.  Roman noir, roman policier parisien, mais aussi roman axé sur le sens de la vue, comme le suggère son titre. C'est l'histoire d'un père qui, au moment même de faire la connaissance de son fils de vingt ans, le voit mourir assassiné. C'est aussi l'histoire de deux amis, Paul et Michel. Et des soupçons qui pèsent sur ce dernier, ingénieur au chômage plutôt intègre dans son genre, vite dépassé par des événements qui vont toucher aux sociétés et corps de police les... [Lire la suite]
Posté par confrerie2010 à 22:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mars 2011

Xavier Houssin, 16, rue d'Avelghem, lu par Daniel

Paris, Buchet/Chastel, 2004, 153 p.  De la brièveté avant toute chose, parce que la vie est courte et parfois aléatoire: c'est pourquoi les phrases du petit roman "16, rue d'Avelghem" sont courtes. Elles relatent les vies minuscules et essentielles d'une grande famille de Roubaix, dans le cadre d'une maison qui constitue un personnage à elle toute seule, qu'il faut apprivoiser et qui aura sa propre destinée. Un rien tragique, bien sûr. J'en parle plus longuement ici.     Daniel, 4776 p.
Posté par confrerie2010 à 20:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 mars 2011

Bruno Gibert, Avec enfant, lu par Daniel

Paris, Stock, 2009, 109 p.  Un livre court en forme de monologue ou de lettre imaginaire d'un père à sa fille adolescente. Et ça dépote grave: le narrateur lui lâche littéralement tout ce qu'il a sur le coeur. Le ton est donc parfois celui de la mercuriale; il trahit par ailleurs, un père qui voit sa fille grandir, lui échapper peu à peu, et s'en inquiète - sans parler que certaines évolutions, certaines prises de position de cette grande fille qui devient peu à peu une personne en pleine possession de ses... [Lire la suite]
Posté par confrerie2010 à 22:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 mars 2011

Javier Cercas, Anatomie d'un Instant, lu par Bruno

Éditions Actes Sud, 405 p. Le 23 février 1981, dans la toute jeune démocratie espagnole à peine sortie de 40 ans de dictature franquiste, un groupe de militaires nostalgiques du Caudillo, prend en otage les députés du parlement espagnol. C'est le début du premier coup d'Etat médiatisé de l'Histoire qui va tenir en haleine des heures durant le monde entier. L'intervention ferme du jeune roi d'Espagne à la radio et à la télévision sonne la fin de cet événement fondateur de la démocratie espagnole. Javier Cercas conte avec minutie le... [Lire la suite]
Posté par confrerie2010 à 20:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mars 2011

Irène Frain, La Forêt de 29, lu par Daniel

Paris, Michel Lafon, 2011, 456 p.  Avec son dernier roman historique (qui vient de paraître), Irène Frain propose une odyssée en Inde, en revisitant, à la manière d'une épopée qui tient aussi du conte, la destinée de la communauté bishnoï. Depuis plus d'un demi-siècle, celle-ci est parvenue à mettre sur pied quelques règles simples qui lui permettent de vivre dans la proximité et le respect de la nature. Ce qui ne peut que forcer le respect... Le tout est porté par un style soigné, volontiers écrit et travaillé, où... [Lire la suite]
Posté par confrerie2010 à 23:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]