29 août 2011

Anna Moï, Espéranto, désespéranto, lu par Daniel

Paris, Gallimard, 2006, 66 p. Il s'agit là d'un bref témoignage, dense et fortement personnel, où l'auteur évoque sa manière d'appréhender les six langues qu'elle pratique, et en particulier le vietnamien, sa langue maternelle, et le français. La réflexion va de l'universalité de la musique, présentée comme un espéranto, aux langues qui excluent l'autre, désespérantos tels que l'argot des cités. Littéraire, cette réflexion s'accompagne de considérations sur les connotations des mots dans l'une ou l'autre... [Lire la suite]
Posté par confrerie2010 à 22:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 août 2011

Philippe Blasband, Irina Poignet, lu par Daniel

Bordeaux, Le Castor Astral, 2008, 160 p. Jusqu'où seriez-vous prêts à aller pour trouver l'argent nécessaire pour soigner un enfant atteint d'une maladie orpheline? L'auteur joue ici la carte du grand écart, puisqu'il envoie Maguy, son personnage principal, une femme en pré-retraite, travailler comme "hôtesse" (hé hé - spécialité "branleuse") dans une maison de tolérance bruxelloise. Pas de voyeurisme là-dedans - et l'auteur évite l'écueil avec adresse en dépeignant ce milieu comme un... [Lire la suite]
Posté par confrerie2010 à 22:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 août 2011

Mikaël Hirsch, Les successions, lu par Daniel

Paris, L'Editeur, 2011, 278 p. Chagall fait toujours recette... et l'auteur des "Successions" fait recours à l'une de ses oeuvres, sans doute fictive, pour mettre en scène un beau drame sur l'incommunication - qu'elle soit culturelle (un Français largué dans un bar typiquement japonais) ou familiale (qu'est-ce qu'un père et un fils peuvent se dire, et comment?). Ce troisième roman de Mikaël Hirsch est dense et fascinant, quitte à se permettre quelques détours dans l'extravagance grâce au... [Lire la suite]
Posté par confrerie2010 à 22:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 août 2011

Jérôme Noirez, Desolation Road, lu par Daniel

Saint-Herblain, Gulf Stream, 2011, 198 p. Ce roman jeunesse adopte la forme d'une road story sur fond de Prohibition et de grande misère la suite de la Dépression de 1929. Il met en scène deux adolescents que les circonstances ont plongé dans une criminalité dont les enjeux les dépassent. Une narration à deux voix (une jeune fille condamnée à mort et un journaliste) permet à l'auteur de donner de la diversité à un style par ailleurs irréprochable: cette histoire aux péripéties de western se dévore.... [Lire la suite]
Posté par confrerie2010 à 23:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 août 2011

Xavier Deniau, La francophonie, lu par Daniel

Paris, PUF/Que sais-je?, 1992, 122 p. Ce petit livre fait la synthèse de tout ce qu'on pourrait avoir envie de savoir sur la francophonie, qu'elle soit considérée comme une situation donnée (il y a des gens qui parlent français hors de France, et il y a des raisons à cela) ou comme une institution connue. Certes, l'édition lue (1992) date un peu; mais elle reste instructive en ce qui concerne les enjeux du fait francophone; et parfois, il reste même d'une troublante actualité. Idéal pour commencer la... [Lire la suite]
Posté par confrerie2010 à 21:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 août 2011

Michel Schneider, Marilyn dernières séances, lu par Daniel

Paris, Grasset, 2006, 529 p. Etonnant portrait de Marilyn Monroe que celui offert ici par Michel Schneider! L'auteur retrace les trente mois de psychanalyse de l'actrice avec Ralph Greenson, dépeignant ainsi, de manière détaillée, le portrait d'un tandem étonnant. Le tout a l'aspect d'un documentaire par instants, mais le domaine littéraire domine, ne serait-ce que dans la mise en évidence de nombreuses résonances troublantes survenant entre des éléments que seul le hasard, a priori, a mis ensemble.... [Lire la suite]
Posté par confrerie2010 à 19:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 août 2011

Schopenhauer, Essai sur le libre arbitre, lu par Bruno

Editions Rivages, 166 p. Il ne s'agit pas du livre le plus connu d'Arthur Schopenhauer mais c'est un essai très abordable qui permet de comprendre quelques bases de la pensée de ce philosophe majeur. Ecrit en 1837, Essai sur le libre arbitre est en fait la contribution de Schopenhauer à un concours de la Société Royale de Norvège qui avait posé ce problème : "Le libre arbitre peut-il être démontré par le témoignage de la conscience de soi ?" Le philosophe allemand part de cette problématique pour mieux asseoir ses théories sur la... [Lire la suite]
Posté par confrerie2010 à 18:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 août 2011

Florent Parmentier, Moldavie: les atouts de la francophonie, lu par Daniel

Paris, Non-Lieu, 2010, 134 p. annexes comprises (et lues)Ce livre est l'ouvrage d'un passionné, mais aussi le fruit du travail d'un connaisseur des enjeux politiques, désireux de donner au grand public quelques pistes pour apprécier la Moldavie, un pays trop peu connu aux yeux de l'auteur. Ce dernier évoque également les enjeux du pays et certains éléments parents entre la Moldavie et la France pour déboucher sur les apports de la francophonie, institutionnelle ou linguistique, au pays. J'en parle plus longuement ici.... [Lire la suite]
Posté par confrerie2010 à 20:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 août 2011

Sylvie Doizelet, Nos amis des confins, lu par Daniel

Paris, Seuil, 2009, 140 p.Il y a dans "Nos amis des confins" un côté à la fois étrange et attachant. Le tout se passe dans une petite ville à l'est de Londres, bien nommée Grays (ce qui suggère le gris), qui constitue pour ainsi dire une autre planète propice à la naissance d'histoires de fantômes. A moins que les fantômes ne soient les habitants eux-mêmes? Le tout est porté par un style qui privilégie le dialogue et les ambiances de flou artistique. Joli! J'en parle plus longuement ici. Daniel, 15521 p.
Posté par confrerie2010 à 19:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 août 2011

Jérôme Cayla, Mathilde, lu par Daniel

Saint-Etienne, Laura Mare, 2010, 379 p.L'auteur fait ici voyager ses lecteurs à bord de voiliers de la marine marchande, au dix-neuvième siècle, au temps des colonies. C'est donc à une expédition entre la Bretagne, le Sénégal et la Méditerranée qu'il nous invite. Tous les ressorts aventureux et romanesques sont mis à contribution dans ce récit, entraîné par le personnage de Mathilde, une jeune fille embarquée un peu par hasard à bord d'un voilier et plongée ainsi dans un monde d'hommes. Ce roman aurait mérité... [Lire la suite]
Posté par confrerie2010 à 21:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]