28 mai 2012

Marie Dubosq, Les chambres d'Antoine, lu par Daniel

Paris, Bruit Blanc, 2012, 158 p.Tout commence par une douleur et par un faux huis clos - le récit étant concentré sur celui qui ressent la douleur physique, Antoine. On découvre peu à peu qui il est, en un jeu habile de rétention d'informations qui conserve jusqu'à la dernière phrase une part de mystère. Certes, les recettes sont éprouvées; certes, certains éléments sont un peu convenus (en particulier en ce qui concerne le retour à une certaine sexualité de la part d'Antoine l'amnésique), mais en définitive, ce roman, le premier de... [Lire la suite]
Posté par confrerie2010 à 22:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mai 2012

Marie-Christine Buffat, Le nombre de fois où je suis morte, lu par Daniel

Vevey, Xenia, 2011, 120 p."Le nombre de fois où je suis morte" est la première incursion de l'écrivain Marie-Christine Buffat dans le monde de la nouvelle, et c'est un essai réussi, sur la base d'un fil rouge original: réfléchir à ce que peuvent impliquer les mille et une déclinaisons de l'expression "mort/e de...": faim, honte, culpabilité... Résolument moderne, l'écriture exploite les possibilités rythmiques offertes par le jeu des répétitions et variations. L'auteur met en scène des personnages le plus souvent féminins, utilise... [Lire la suite]
Posté par confrerie2010 à 00:11 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
26 mai 2012

Pascal Marmet, Si tu savais..., lu par Daniel

Chaintreaux, France-Empire, 2010, 177 p.Il s'agit ici d'un roman sentimental - un genre dans lequel Pascal Marmet se trouve globalement dans son élément, en dépit de quelques raccourcis hasardeux en fin de récit. Dès le départ, en effet, l'auteur se montre habile à tisser, mine de rien, la trame qui va rapprocher Sabrina et Marc - un restaurateur de prestige en perte de vitesse et une caissière de supérette qui aspire (c'est le cas de le dire) à autre chose. Autre chose? Ladite caissière a un odorat particulièrement développé - ce qui... [Lire la suite]
Posté par confrerie2010 à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 mai 2012

Lars Kepler, Le Pacte, lu par Bernadette

Editions Actes Sud série Actes Noirs, 506 pages Bernadette, 3796 pages
Posté par confrerie2010 à 22:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 mai 2012

Karin Fossum, La Mort indienne, lu par Bernadette

Editions J'ai lu, 348 pages Un homme, Gunder Jomann habite dans un petit village de Norvège. Il vit seul et décide d'aller au bout du monde chercher l'âme soeur. Il part en Inde et rencontre Poona Bai, Ils se marient mais Poona ne rentre pas tout de suite avec lui en Norvège, elle doit aller voir son frère. Le jour de l’arrivée de Poona chez Gunder, un drame se produit. Bernadette, 3290 pages
Posté par confrerie2010 à 22:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 mai 2012

Anne-Dauphine Julliand, Deux petits pas dans le sable mouillé, lu par Bernadette

Editions des Arènes, 228 pages Témoignage de la maman d'une petite fille atteninte d'une maladie incurable. Un récit très émouvant mais auusi une magnifique leçon d'amour et de vie. Bernadette, 2942 pages  
Posté par confrerie2010 à 22:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 mai 2012

Stéphanie Coos, Echange Mari grognon contre Rêves à gogo, lu par Bruno

Éditions Kirographes, 123 p. Suite à un accident, Claire découvre stupéfaite qu'elle ne vit pas avec Nick, l'homme de ses rêves, mais avec Antoine, un mari tyrannique et possessif. Dès lors, son unique objectif sera de se libérérer de son geôlier, grâce à des rencontres autant fortuites que bienvenues. Ce premier roman, pétillant et drôle, qui se termine par un joli coup de théâtre, est aussi un appel à la liberté. Un livre que je vous conseille.     Bruno, 2425 p.
Posté par confrerie2010 à 22:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
18 mai 2012

Laurent Trousselle, Graine de sabbat, lu par Daniel

Fribourg/Genève, Faim de Siècle/Cousu Mouche, 2012, 399 p.Le coeur de ce roman de Laurent Trousselle se passe dans l'Indre, où l'auteur fait évoluer Max, figure peu bavarde et très tourmentée, top model homme en rupture de contrat, et toute une bande d'adolescents qui se perdent en jeux cruels. Le récit se caractérise par une structure extrêmement éclatée aux allures de collage qui permet à l'auteur de multiplier les points de vue sur son personnage principal et de rythmer son propos grâce à des séquences brèves. Au final, un roman... [Lire la suite]
Posté par confrerie2010 à 00:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 mai 2012

Yukio Mishima, Le Pavillon d'Or, lu par Bruno

Éditions Folio, 376 p. En juillet 1950, les Japonais apprennent, médusés, que le Pavillon d'Or, joyau de l'architecture nippone et lieu sacré, a été détruit, incendié, par un jeune moine bouddhiste (ce temple sera construit à l'identique quelques années plus tard). Mishima choisit, dans ce roman qui l'a fait connaître en Occident, de retracer ce fait divers en se plaçant dans la tête du pyromane. Il retrace la vie de ce jeune homme déséquilibré, bègue, esseulé, dégoûté par ses proches mais surtout fasciné par ce Pavillon d'Or.... [Lire la suite]
Posté par confrerie2010 à 21:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mai 2012

Un conseil de lecture de la Confrérie : "Causes perdues" de Gérard Méric-Cadourel

La confrérie des 10001 Pages vous suggère une nouvelle idée de lecture : le premier roman de Gérard Méric-Cadourel, Causes perdues aux éditions Persée. 2025, la Chine est désormais la première puissance mondiale ; l'Europe est devenue une fédération gouvernée par les ultra-libéraux où les puissants lobbies des cartels de la finance règnent en maîtres. Philippe d'Arciac, brillant avocat au barreau de Paris, va défendre en Chine un des hommes les plus riches de la planète accusé de crime contre l'Etat. Son client ne sera pas... [Lire la suite]
Posté par confrerie2010 à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]