Kellerman_ParleurParis, Editions des deux terres, 2012, 345 p.   

Un doctorant en philosophie en rupture de ban répond à une annonce susceptible de lui apporter un revenu accessoire bienvenu versé par une vieille dame fortunée. C'est là que tout commence... L'auteur fait usage des recettes qui ont fait son succès (un personnage en position passagère de faiblesse, etc.) pour organiser un thriller psychologique qui démarre très (trop?) doucement. Pourtant, c'est un vrai page-turner qui donne envie, page après page, d'en savoir plus. Enfin, l'intrigue romanesque sert aussi, mine de rien, de prétexte à réfléchir sur la liberté réelle des personnages - et, partant, sur le thème éternel du libre arbitre.

J'en parle aussi ici
   
Daniel, 16103 p.