HeureuxCaroleParis, Le Passage, 2010, 158 p.   

Fascinant univers que celui des nouvelles de "quand nous serons heureux" de Carole Fives, qui montre des rendez-vous manqués avec le bonheur et des ambiances de paniers de crabes, le tout sur le mode fulgurant puisque ses nouvelles sont à la fois brèves et denses. La première, en particulier ("Ploucville"), frappe d'emblée le lecteur et est magistrale par sa richesse et son intensité. 

J'en parle plus amplement ici.
   
Daniel, 16949 p.