25 août 2013

Philippe Jaenada, Sulak, lu par Daniel

Paris, Julliard, 2013, 520 p. (lu sur épreuves non corrigées)Un joli volume qui relate la destinée de Bruno Sulak, un voleur de supermarchés et de bijouteries qui dépoussière le type du gentleman-cambrioleur. Il s'agit d'une biographie, romancée à la manière de Philippe Jaenada. L'auteur ne se renie pas: on trouvera là les parenthèses et les digressions qui font son charme. Cela dit, cet ouvrage sait garder son cap et s'avère un délice, parfois drôle, parfois ironique. Lu pour le journal "La Liberté".Daniel, 18373 p.
Posté par confrerie2010 à 21:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 août 2013

Paul Vacca, La petite cloche au son grêle, lu par Daniel

Paris, Philippe Rey, 2008, 183 p. Vie de famille, le narrateur est fils d'un couple qui tient un bar... et découvre le monde à travers "A la recherche du temps perdu" de Marcel Proust. L'auteur construit habilement une intrigue qui retrace le monument littéraire de Marcel Proust, et recrée aussi un bout de la vie d'un garçon de treize ans. Le narrateur et l'auteur se confondent-ils? Comme Marcel Proust jadis, Paul Vacca entretient le mystère... J'en parle plus amplement ici.Daniel, 17853 p.
Posté par confrerie2010 à 22:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 août 2013

Kevin Orr, Le Produit, lu par Daniel

Paris, Seuil, 2013, 203 p. Un jeune homme s'abîme dans l'écriture pour oublier sa dépendance viscérale à un "produit" mystérieux. Tel est le propos de ce roman qui claque et cogne, rédigé un peu à l'arrache et qui se crée sa musique à coups de majuscules, de soulignements et de notes de bas de page. Enervant? C'est possible. En lisant cette prose au goût expérimental, soucieux de rythme et de musique du verbe, on pense immanquablement à deux grands auteurs disparus: Jack-Alain Léger (pour le côté obsessionnel) et David Foster Wallace... [Lire la suite]
Posté par confrerie2010 à 22:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 août 2013

Jey Are, Parapluie & Calculatrice, lu par Daniel

Aubagne, Mauvaises nouvelles, 2013, 66 p. Camille et Camille, parapluie et calculatrice: l'auteur se propose de démontrer ce qui peut rapprocher une étudiante arrogante dans la vingtaine et un professeur de physique, sur fond de dictature africaine, même si tout se passe bien dans la sérénité de Paris, dans les années 2050. L'ouvrage est bref; le lecteur aura cependant l'impression, à la sortie, que l'auteur n'est pas allé au bout de son sujet... dommage! J'en parle plus longuement ici. Daniel, 17467 p.
Posté par confrerie2010 à 22:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 août 2013

Charlotte Link, La dernière trace, lu par Jessica

Editions France Loisirs, 2008, 648 p. Elaine Dawson, une jeune femme discrète et sans histoires disparaît mystérieusement alors qu'elle se rendait au mariage de son amie d'enfance Rosanna à Gibraltar. 5 ans plus tard, c'est à cette dernière que l'on confie une série d'articles sur des disparitions inexpliquées dont celle d'Elaine. Rosanna revient donc en Angleterre pour mener ses investigations sans se douter que celles-ci vont la mettre sérieusement en danger, elle et les siens. Un thriller aussi époustouflant qu'inattendu.  ... [Lire la suite]
Posté par confrerie2010 à 18:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 août 2013

Mikaël Hirsch, Avec les hommes, lu par Daniel

Paris, Intervalles, 2013, 122 p. Deux hommes se rencontrent à Brest. Ce sont des amis, et l'un raconte sa vie à l'autre, qui est devenu romancier à succès. L'intérêt du lecteur est porté, de manière superficielle, par les anecdotes nimbées d'humour qui émaillent l'existence de celui qui se raconte. Mais si l'on observe plus profondément, on découvre, avec ce roman, une métaphore de la création artistique et du statut de l'écrivain, partagé entre le besoin de se mettre en avant, la tentation de l'humilité et le pouvoir qu'offre toute... [Lire la suite]
Posté par confrerie2010 à 21:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 août 2013

Guillaume Siaudeau, Tartes aux pommes et fin du monde, lu par Daniel

Paris, Alma, 2013, 135 p. "Tartes aux pommes et fin du monde" est le titre attrayant d'un petit roman qui relate une vie minuscule, celle d'un personnage qui a un peu de mal à se trouver de la compagnie. Le ton adopté est simple, parfaitement en phase avec une histoire qui s'intéresse au quotidien. Tout au plus y a-t-il ce flingue, considéré comme un être parfaitement apte à tenir compagnie au narrateur... le lecteur aura peut-être un petit malaise en voyant cette arme présentée comme un être vivant, peut-être même humain, ou en tout... [Lire la suite]
Posté par confrerie2010 à 00:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 août 2013

Krystin Vesterälen, Dahut, l'épousée de la mer, lu par Daniel

Paris, auto-édition, 2013, 62 p. L'auteur, qui est conteuse, revisite dans "Dahut" le mythe de la cité d'Ys, après avoir revisité celui de l'Odyssée. Il est certain qu'une simple lecture laissera le lecteur un peu sur sa faim; il vaudrait mieux, ici, écouter laconteuse raconter son histoire. Ce petit ouvrage est cependant enrichi par de fort belles photos de Ronan Follic, qui font la part belle à la nature et à ses manifestations en Bretagne: vagues, arcs-en-ciel, rocher, nuages, etc.    J'en parle plus amplement ici. ... [Lire la suite]
Posté par confrerie2010 à 00:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 août 2013

Jean-Michel Guenassia, Le Club des Incorrigibles Optimistes, lu par Daniel

Paris, Albin Michel, 2009, 757 p. Une cathédrale littéraire: telle est l'impression que laisse l'imposant premier roman de Jean-Michel Guenassia. Celui-ci relate la jeunesse du personnage de Michel Marini, entre lycée, baby-foot et jeux d'échecs - et surtout la découverte de la vie des adultes, de ses mensonges et de ses faux-semblants sur lesquels il faut apprendre à surfer. Ecrit avec aisance, l'ouvrage est rendu cohérent par tout un jeu d'échos, dont le moindre n'est sans doute pas les deux scènes de funérailles qui encadrent tout... [Lire la suite]
Posté par confrerie2010 à 22:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 août 2013

George R.R. Martin, Le trône de Fer, l'intégrale 1, lu par Jessica

Editions France Loisirs, 2008, 836 p. Le Trône de Fer dont est adapté la célèbre série à succès Game of thrones est incontestablement une oeuvre incontournable en littérature Fantasy. George R.R. Martin nous raconte avec fluidité le destin de la famille Stark issue du Nord du royaume des Sept Couronnes, dont les membres se retrouvent mêler bien malgré eux aux luttes de pouvoir pour siéger sur le Trône de Fer et gouverner ainsi l'ensemble du royaume...  Jessica, 11647 p.
Posté par confrerie2010 à 16:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]