06 novembre 2013

Coup de projecteur sur la Confrérie dans la presse...

Coup de projecteur sur la Confrérie des 10001 Pages (et sur un de ses membres) dans la presse à l'occasion d'un dossier sur la rentrée littéraire en France (La République du Centre du 3 novembre 2013).  
Posté par confrerie2010 à 09:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

05 novembre 2013

Georges Ottino, La Fugue, lu par Daniel

Lausanne, L'Age d'Homme, 2011, 152 p.Je n'ai pas pu m'empêcher d'enchaîner la lecture de deux romans intitulés "La Fugue"... Commenté hier, celui de Bastien Fournier est fort différent de celui de Georges Ottino. Ce dernier offre un roman qui part d'une idée que tout le monde a eu envie, un jour, de mettre à exécution: au lieu d'emprunter la route du travail, le matin, choisir une autre voie. Celle d'une fugue, d'une parenthèse de vie. Dans celle du personnage principal de ce roman, il y a une mystérieuse autostoppeuse... L'auteur... [Lire la suite]
Posté par confrerie2010 à 20:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 novembre 2013

Bastien Fournier, La Fugue, lu par Daniel

Vevey, L'Aire, 2013, 82 p.L'écriture de l'auteur valaisan Bastien Fournier est éminemment poétique. Ici, elle se met au service de la description d'une fugueuse. A partir d'un premier chapitre en forme de portrait extrêmement enchanteur et sensuel (une jeune femme nue s'éveille face à une fenêtre, dans un chalet d'alpage italien), il s'amuse à déconstruire le côté idyllique du tableau. Le désenchantement se met en place, à mesure qu'interviennent des personnages secondaires, volontiers masculins. Dès lors, l'écriture prend parfois... [Lire la suite]
Posté par confrerie2010 à 23:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 novembre 2013

Abigail Seran, Marine et Lila, lu par Daniel

Lausanne, Plaisir de lire, 2013, 223 p. Postface du docteur Karine Hadaya. Empathie et greffe de reins: tels sont les grands axes du premier roman d'Abigail Seran, "Marine et Lila". Le style est simple et limpide; il se met au service de questions d'actualité et d'idées de toujours. L'auteur prend ainsi la peine de créer une relation solide entre plusieurs personnages - qui seront ensuite amenés à sauver la vie de Marine par le biais d'une greffe de reins. Cette construction en deux temps fonctionne très bien. Le lecteur appréciera... [Lire la suite]
Posté par confrerie2010 à 20:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 novembre 2013

Gérard de Villiers, le père de SAS, est décédé

Ce week-end, nous apprenons la mort à l'âge de de 83 ans, du romancier Gérard de Villiers. Le père de SAS venait de sortir le 200ème opus de l'aventure du célébrissime espion Malko Linge. Gérard de Villiers, traduit dans le monde entier, était un auteur controversé. pour autant, ces romans étaient réputés pour être extrêmement bien documentés. Des sources affirmaient même que le romancier avait été lui-même espion. Un homme qui en savait trop ? C'est ce que certains experts affirment en tout cas. Voir ce lien pour en savoir plus. ... [Lire la suite]
Posté par confrerie2010 à 13:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]